Oui, mais comment le projet a-t-il été entériné ?

Oui, mais comment le projet a-t-il été entériné ?

Plusieurs méthodes étaient envisageables en 2019 :

  • Les instances de l’époque pouvaient être séduites et proposer un référendum

Le système était quelque part bien remis en cause ; ce n’est donc pas ce qui s’est passé.

  • Le porteur du projet pouvait se faire élire président de la République
    C’était impossible :
    – Cette suprême fonction exige des qualités spécifiques : charisme, qualités managériales, connaissance des rouages du système, expérience politique, expérience internationale…
    – Le projet porte sur la mécanique du système et ne rentre pas dans les considérations classiques (quelles dépenses, quelles recettes, quelle politique, à qui vais-je faire plaisir…)
    – Le candidat ne peut pas assumer la fonction contre son gré
  • Un candidat crédible et porteur du projet se faisait élire président de la République

Cela aurait été l’idéal, mais on ne voyait pas dans l’écosystème de l’époque qui pouvait porter naturellement un tel projet.

  • Un candidat crédible était rallié en cours de campagne présidentielle par le porteur du projet

Les qualités que devait posséder un candidat crédible pour pouvoir être rallié étaient, en plus des qualités citées plus haut, la modération des idées, le sens de l’idéal européen, la volonté, le sens du bien commun, le désintéressement, la jeunesse d’esprit.

Et c’est ce qui s’est passé !