Un périmètre clair

Un périmètre clair

Il n’y a pas eu de remise en cause :

  • Des budgets, recettes et dépenses publiques
  • Du mode de gouvernance des organismes sociaux (instances)
  • Des règles fiscales
  • Des prestations sociales délivrées
  • Des budgets des fonctions régaliennes ou opérationnelles (Défense, Justice, Diplomatie, Education, Sécurité…)

Il est relativement facile de diminuer les dépenses en sabrant, par exemple, dans les prestations sociales. Il est encore plus facile d’augmenter les recettes, en augmentant les impôts.

Nous n’étions absolument pas dans ce schéma. Au contraire, nous voulons préserver, sauver et même consolider notre modèle social français. Le monde entier nous l’envie, et les Français, à juste titre, y sont très attachés.

Nous ne touchions pas aux règles fiscales (impôts, taxes et cotisations sociales obligatoires, de niveau national et local).

Nous avions cependant quelques idées qui sortent de ce périmètre. Elles sont regroupées au chapitre Mesures et considérations diverses.