La décentralisation

La décentralisation

Quand on parle de décentralisation, on pense tout de suite au principe de subsidiarité.

En France, c’est un vrai sujet, tellement notre système est centralisé.

Nous proposons ici de ne pas faire n’importe quoi.

En effet, la centralisation a quelques vertus qu’il ne faudrait pas oublier. En particulier, la mutualisation des moyens permet de faire des économies d’échelle.
On en a eu l’exemple éclatant (ou plutôt le contre exemple) avec la décentralisation vers les régions et autres territoires qui a eu pour effet de faire exploser les coûts de fonctionnement globaux.

La décentralisation doit être la délégation de compétences concrètes : police, justice, voirie, enseignement, santé, secours…. Cela doit se matérialiser par une augmentation des budgets locaux, alimentés à 100 % par des recettes décidées localement (et non plus par des transferts de l’Etat).

Tout ce qui concerne les moyens et services généraux doit rester centralisé au maximum au niveau national pour bénéficier des économies d’échelle. Les fonctions suivantes doivent être gérées au niveau national :

  • Collecte des impôts
  • Système d’informations
  • Comptabilité

Nous proposons que le processus de décentralisation soit gelé tant que l’organisation territoriale à 3 étages n’est pas mise en place.