Coronavirus , Numérique : réaction de rejet ?

Le capitalisme numérique pourrait affronter le rejet le jour d’après.

Source : Les Échos

C’est évidement tout le contraire qui va se passer !

La crise actuelle va pousser très fort les télé xxx en tous genres (moins de transport, beaucoup plus de souplesse), l’e commerce, la dématérialisation, le paiement électronique, l’archivage électronique, le PC virtuel, la téléphonie numérique, tout ce qui permet d’automatiser les tâches humaines ou de se faciliter la vie. De nombreuses entreprises vont revoir de fond en comble leur système d’informations pour faciliter le nomadisme et la continuité de service. La fracture numérique n’est pas un prétexte ; elle doit au contraire être comblée, comme l’illettrisme.

Pour réduire nos dépenses publiques, nous allons rationaliser donc intégrer et numériser vraiment notre administration et nos services publics. Voir Le citoyen particulier et Marianne.

Pour optimiser et donc moins consommer de ressources, il faut du numérique.

Nous sommes à l’âge de pierre : tout commence, l’avenir est numérique. Sauf si une dictature ou autre catastrophe renvoie tout le monde aux champs.