Covid + Pologne = vote par correspondance

Le choix du vote par correspondance pour la présidentielle divise en Pologne.

Source : RFI

Nous ne sommes plus au XIXème, mais en 2020, à l’ère du numérique.

Nous avons tout ce qu’il faut pour mettre en place le vote électronique à distance.

Évidemment, cela ne se fait pas en claquant des doigts. Toutes les garanties doivent être apportées, et c’est bien sûr totalement possible de ce point de vue.

Le système de procurations devra être bien étudié pour intégrer aisément tous les citoyens non connectés.

Cela nous permettra, en France, d’augmenter le nombre de scrutins et donc d’aérer notre vie démocratique : renouvellements partiels, élections décalées, calendrier local pour les consultations locales, référendums locaux, choix non forcément binaires mais pondératifs, sondages officiels lors de la construction de nouvelles lois…

Le vote sera plus facile pour ceux ayant des difficultés à se déplacer. On pourra s’attendre à une amélioration de la participation.

De bonnes économies en découleront également.

Voir Le vote électronique

 

Pour revenir au sujet concret de cette actualité, il est très discutable d’organiser une élection, même électroniquement, en cette période de confinement. Les gens et les autorités ont d’autres priorités, normalement (?).