L’Europe des nations = chacun pour soi

Covid : les états n’arrivent pas à se mettre d’accord

Source : Challenges

L’Europe des nations dans toute sa splendeur.

Et pourtant, l’union fait la force. Il se trouve qu’on n’a pas donné à l’Europe suffisamment d’outils et qu’on pointe maintenant très hypocritement ses difficultés comme preuve de son inutilité. La BCE est une des exceptions qui confirment ce constat.

Il faut avancer et construire l’Europe fédérale, la seule structure protectrice qui sera au niveau des gros défis et périls qui nous attendent. Les états doivent ainsi transférer leurs plus grosses prérogatives (défense, relations extérieures, frontières, …) à l’UE, qui sera dotée d’une constitution essentiellement populo-directe. Même si on ne coupera pas à un Sénat, réminiscence du Conseil européen.

A faire d’abord en cercle restreint, d’un bloc sur référendum, puis à élargir petit à petit, prudemment. On peut imaginer que beaucoup de pays voudrons rejoindre un tel ensemble, y compris nos amis d’outre Manche.

Quoi qu’en disent leurs portes paroles autoproclamés et bruyants, les peuples s’y retrouveront largement.

L’Europe fédérale = un pour tous, tous pour un