L’impuissance de l’Europe n’est pas une fatalité

Coronavirus : quatre signes de l’impuissance de l’Union européenne face à l’épidémie

Source : FranceInfo

Une Europe puissante économiquement, mais impuissante, brouillonne, sur beaucoup de sujets. N’ayant pas les structures ad hoc, les problèmes se traitent au cas par cas, dans l’improvisation et la douleur.

L’élargissement n’a pas aidé, alors qu’il eut fallu l’approfondissement.

Mais ce n’est pas trop tard pour passer à la vitesse supérieure, celle de l’indispensable intégration.

L’Europe fédérale permettra de mutualiser tout ce qui doit l’être évidemment : relations extérieures, diplomatie, défense, dissuasion nucléaire, santé, modèle social, budget (de tout ceci ; impôt fédéral direct), dette. Le tout assorti d’une constitution basée sur la séparation des pouvoirs, l’équilibre et la représentativité aérée.

Avec ça, les citoyens auront vraiment la structure qui les protège, avec le poids nécessaire sur la scène internationale. Quand on sait les atouts que possède déjà notre continent, ça ne peut que faire rêver.

Voir L’Europe