Mille-feuille territorial : trop de doublons tue la démocratie

Ce jeudi dans les Grandes Gueules, Karim Zeribi s’est emporté contre l’organisation territoriale en France. Selon lui, il y a beaucoup trop d’échelons : « On ne sait plus qui sont les interlocuteurs. » Il propose donc d’en « revenir à une démocratie simple et lisible: commune, département, Etat ».

Il est très lucide sur le constat. En revanche, les solutions qu’il propose ne sont pas assez radicales. Pour faire vraiment des économies, et être complètement efficace, il faut effectivement ne conserver que 3 étages de responsabilité (décider de l’impôt, du budget et des dépenses). Mais un cran au dessus : 18 régions et 5000 intercos.

Dans ce schéma, les départements subsistent avec le réseau préfectoral. Les 36 000 communes sont toujours là avec leur maire, élu, acteur principal de la proximité et du lobbying organisé auprès de son interco.