Monde d’après : nécessité d’une Europe forte

De grandes réflexions sur ce que sera le monde d’après Covid. Il a de grandes chances de ressembler à celui d’avant. La lutte contre le réchauffement climatique passera au 2nd plan.

Source : La Tribune

On voit mal effectivement comment les choses pourraient changer fondamentalement : nous (les hommes) voulons augmenter notre niveau de vie, conduire, voyager, faire des enfants, bref en avoir toujours plus.

En France et même en Europe, si nous étions hyper vertueux, nous n’en verrions que peu les bénéfices. Le climat n’a pas de frontière.

Il faut donc se préparer sérieusement aux conséquences du réchauffement climatique. Quelque part, nous armer.

Quoi de mieux pour cela que de construire une Europe forte, c’est-à-dire fédérale.

Défense, relations extérieures, diplomatie, dissuasion nucléaire, immigration, modèle social, santé, industrie critique seraient mutualisés. Nos états auront transféré ces prérogatives.

Le tout assorti d’une constitution efficace : séparation des pouvoirs, équilibre, représentativité aérée.

Voir L’Europe

On sera alors au niveau des grands défis qui s’annoncent. Et on aura le poids pour aider les autres pays ou influer avec bienveillance sur la marche du monde.