Osez le client lourd !

Dans le JDN, une bonne chronique de Ronny Guillaume sur les avantages comparés d’un développement dit Client lourd et d’un développement Web. Notre ami a tout à fait raison. Jusqu’au moment où il cite les inconvénients du Client lourd en matière de déploiement. Il oublie le PC virtuel (ou bureau virtuel, ou VDI).

Avec un PC virtuel, le déploiement se fait à un seul endroit, sur le serveur de publication de l’application. Avec le PC virtuel, on peut donc développer une très grosse application en L4G (donc très facilement, très agilement) tout en conservant une procédure de déploiement simplissime.

C’est exactement ce que nous proposons pour Marianne :

  • pour l’utilisation interne, là où on maitrise les postes de travail, un développement L4G
  • pour l’usage externe (citoyens, entreprises, fournisseurs, …), un développement Web

Cela tombe bien :

  • la complexité des fonctions à usage interne est 10 fois plus importante que celles à usage externe
  • en usage interne, les écrans peuvent être chargés sans que cela soit un problème ; les utilisateurs sont des avertis
  • en usage interne, il faut nécessairement une certaine taille d’écran pour bien travailler ; les problématiques très contraignantes du responsive n’ont pas à être prises en compte