Post Covid, cultivons notre jardin, chacun pour soi

Source : Voltaire

On trouve actuellement d’innombrables tribunes tentant de décrire le monde d’après, qui serait du coup nettement plus vertueux écologiquement parlant.

Beaucoup expliquent alors vivre heureux et chichement avec leur potager en campagne. Tant mieux pour eux !

Mais combien payent-ils d’IR, de TVA, de charges sociales ? Toutes ces sommes permettent notre système éducatif, notre système de santé, nos Epahd, notre Défense (ça peut servir), mais aussi les prestations dirigées vers nos ainés, nos chômeurs, nos pauvres. Voir Un excédent considérable

Ils en génèrent forcément beaucoup moins que s’ils produisaient normalement en fonction de leurs capacités.

Comment fonctionnerait globalement un tel système de chacun pour soi chez nous, en Europe, et même en Chine ? Ça donnerait quoi en final ?

Il y a finalement deux manières de « cultiver son jardin » : pour sa propre pomme, ou pour faire avancer la société et la rendre meilleure.